Accueil > info > l’été est chaud, la rentrée sera « caldo » !

l’été est chaud, la rentrée sera « caldo » !

En attendant un prochain numéro de murmure prévu pour octobre et qui traitera notamment des soins dans la MA (on en profite pour faire un appel à témoignage), On voulait faire passer 2 infos importantes. La première concerne une mutinerie qui s’est déroulé dans la taule  de Bourg en Bresse. Des témoignages sont sortis, et vous pouvez les retrouver ici : https://paris.indymedia.org/spip.php?article14017. La seconde concerne un appel de la « coordination des détenus » des prisons italiennes, qui annonce dans un texte qui est sorti cet été un mois d’actions du 10 au 31 septembre. Vous trouverez ici la traduction de cet appel en français. On essaiera de donner des suites de ce mouvement sur le blog et dans le prochain numéro.

Bon courage à tous et toutes

nique la taule !

——————————————————-

Eté 2013 dans les taules en Italie

La « coordination des détenus », née de manière spontanée la veille de la manifestation nationale (anticarcérale, ndt) à Parme le 25 mai 2013, veut porter en avant une mobilisation contre les conditions inhumaines et toutes les barbaries du système pénitencier italien.

La date du 25 mai été un épisode important pour nos luttes, à l’intérieur comme à l’extérieur de ces murs et a amené une prise de conscience ; les nombreux témoignages de solidarité ont réchauffé nos cœurs et ont porté la nécessité de ne plus rester indifférent face à une situation intolérable, pour laquelle des organisations internationales ont déjà condamné notre pays. En même temps que la grève de Parme, des détenus ont entrepris diverses formes de protestation comme la grève de la faim, le refus de consommer la nourriture distribuée par la prison, des pétitions, des « battitura » (du bruit répétitif sur les barreaux des cellules), mais les difficultés de communication ont empêché une plus large adhésion. Ceci ne nous décourage pas. Au contraire ça nous stimule à mieux faire et à s’y engager davantage, parce que nous savons aujourd’hui plus que jamais que seule la lutte paye…

Nous avons décidé d’appeler à une mobilisation nationale pour le mois de septembre qui commencera le 10 et finira le 30 septembre. Notre intention est de faire entendre notre voix et protester contre la situation explosive des prisons italiennes avec une surpopulation intolérable, avec des détenus entassés dans des cellules infâmes, dans des conditions hygiéniques quotidienne à la limite de la décence, dans lesquelles on subit la spéculation sur les prix des marchandises, l’exploitation véritable des détenus « lavoranti » (travailleurs), des traitements inhumains de toutes sortes, des abus en tous genres et beaucoup, beaucoup d’autres choses encore. Nous devons aussi protester contre toutes les formes de tortures légalisées que subissent les « internés » des régimes 41 bis et 14 bis (sorte de Quartier Haute Sécurité ou Quartier d’Isolement ) et de haute surveillance qui sont quotidiennement assassinés psychologiquement et physiquement. Nous demandons l’abolition de ces instruments digne de la pire dictature et l’abolition de la loi Cinelli (réforme sécuritaire de 2012 de l’administration pénitentiaire, renforçant le pouvoir de celle-ci dans la pleine gestion de ce qu’il se déroule dans les prisons, ndt).

Il est important de préciser qu’avec cette forme de protestation, nous ne demandons pas des réductions ou des aménagements de peines; s’ils arrivent, ils serviront à amoindrir la souffrance de quelques détenus et à faire éviter à l’Italie de payer les amendes salées de l’union Européenne. Nous demandons des interventions concrètes, qui visent au respect des droits naturels de l’être humain et de l’article 27 de la Constitution (responsabilité pénale du détenus, devoirs de l’administration pénitentiaire, présomption d’innocence devant la justice et droits de l’Homme en prison, abolition de la peine de mort, ndt).

Pour la réussite de cette mobilisation, nous invitons tous les frères détenus à adhérer à la grève, et à s’engager du 10 au 18 septembre dans une grève de la faim et du 18 au 30 septembre à des formes de protestation qu’ils organiseront et retiendront les plus adéquates. (Nous conseillons dans les même temps l’écriture de communiqué et de pétitions).

En parallèle, nous appelons à tous les mouvements dehors, aux simples citoyens, aux familles de détenus, aux organisations -politiques ou non-, d’être notre voix à l’extérieur de ces murs, de soutenir nos revendications, de créer un réseau solidaire, d’informer le plus de personnes possible, diffuser le plus possible ce communiqué et les informations relatives à la protestation, de décider des formes de lutte à l’extérieur des prisons et d’organiser une manifestation nationale.

Le premier pas pour briser ces chaînes c’est rompre le mur de l’indifférence. La solidarité est une arme, utilisons-la.

La « coordination des détenus »

  1. 19/08/2013 à 16:51 | #1

    ça chauffe aussi à Blois :

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2013/08/19/mutinerie-a-la-maison-d-arret-de-blois_3463404_3224.html

    Une mutinerie a éclaté, lundi 19 août à la mi-journée, à la maison
    d’arrêt de Blois, prennant rapidement fin après qu’une soixantaine de
    détenus ont été maîtrisés, selon le secrétaire national de
    FO-Pénitentiaire, David Daems. « Les détenus sont en passe d’être
    réintégrés, les contrôles et vérifications se poursuivent », a-t-il
    assuré. Aucun blessé n’a été signalé.

    La mutinerie aurait éclaté après la promenade, les détenus contestant le
    diagnostic concernant un homme retrouvé mort le matin même dans sa
    cellule à la suite d’une rupture d’anévrisme, selon les médecins. « Les
    détenus ont d’abord refusé de remonter de promenade, puis ils sont
    entrés en force et ont investi un secteur de la prison », a expliqué M.
    Daems.

    Selon Orlando De Oliveira, chef de l’établissement pénitentiaire, la
    maison d’arrêt de Blois compte 145 détenus et 39 surveillants. « Ce qui
    représente un taux d’occupation de 127 %, légèrement supérieur à la
    moyenne nationale qui s’élève à 118 % », expliquait-il sur le site de La
    Nouvelle République

  2. 21/08/2013 à 10:37 | #2

    après Blois le 19 aout, c’est au tour du CD de Chateaudin de bouger.

    à lire ici :
    http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Eure-et-Loir.-Mutinerie-a-la-prison-de-Chateaudun_6346-2221547-fils-tous_filDMA.Htm

  3. 22/08/2013 à 13:44 | #3

    Pour le deuxième jours d’affilé, il y a eu des mouvements au centre de détention de Chateaudin. Les eris ont dut utiliser leurs flashballs, des grenades assourdissantes, et les lacrymo.

    lire ici :
    http://www.liberation.fr/societe/2013/08/21/seconde-tentative-de-mutinerie-au-centre-de-detention-de-chateaudun_926172

  4. L
    25/08/2013 à 23:50 | #4

    mercredi matin quand je suis passé très tôt le matin devant la taule il y avait un tag « vive les mutins ! solidarité ! » sur les murs juste à côté de la porte d’entrée de la taule.
    Le mercredi est jour de parloirs, il fallait certainement pas laisser le message trop longtemps en tout cas en fin de matinée ce tag avait été effacé.

  5. 26/08/2013 à 09:19 | #5

    merci de l’info, ça sera relayer dans le prochain numéro.
    Sinon jeudi deux nouveaux mouvements de révolte se sont déroulés, à Bois d’arcy, et au CRA du Mesnil-Amelot.
    plus d’info ici : http://paris.indymedia.org/spip.php?article14047

  6. 16/10/2013 à 14:07 | #7

    le journal barouf a compilé tous les mouvements dans les taules en France :

    http://barouf.noblogs.org/post/2013/09/15/mutineries-en-serie-revoltes-rebelote-evasions-a-foison/

  1. Pas encore de trackbacks